Le Togo a obtenu en janvier 2019 un financement partiel de 15 millions de dollars du Fonds d’Abu Dhabi pour le Développement (ADFD) pour la construction d’une centrale solaire de 30 MW dans le cadre du 6eme appel à projets lancé par l’Agence Internationale pour les Energies Renouvelables (IRENA). Initialement prévu être construit à Dapaong, le projet a été transféré à Blitta, en raison de l’indisponibilité de la ligne d’évacuation.

Une délégation de l’ADFD et de l’IRENA a séjourné au Togo du 15 au 16 Juillet 2019 afin d’évaluer le projet et de confirmer les informations soumises. Après une réunion présidée le lundi par M Abbas Aboulaye, Directeur Général de l’énergie, représentant le Minisitre des Mines et des Energies, la délégation a effectué ce mardi 16 juillet une visite sur le site devant abriter la centrale solaire.

Au cours de la même période, les négociations ont été entamées entre l’Etat togolais et AMEA POWER LLC pour le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance des installations dudit projet. Aux termes des négociations, l’Etat togolais a signé les termsheet de la convention de concession et du contrat d’achat d’énergie avec la société émirati AMEA POWER. Cette signature ouvre la voie à AMEA POWER pour démarrer les travaux de construction de la première centrale solaire de puissance du Togo.

D’une puissance installée de 30 MWc, le projet sera financé par l’ADFD, la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et AMEA POWER pour un montant total d’environ 36 millions de dollars. Le site du projet et situé entre les villages de Blitta Village et Blitta Losso dans la région Centrale.

La mise en service de la centrale est prévue pour février 2020.