Centrale solaire de Bavou : 150 kWc, avec un réseau de distribution basse tension (BT) de 5 km, équipé de 65 lampadaires d’éclairage public.

Le vendredi, 10 Novembre 2017, est un grand jour pour les populations de Bavou, un village situé dans le canton de Ountivou, préfecture de l’Ogou. Et pour cause elles viennent de sortir des ténèbres pour rentrer dans la lumière. Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a procédé personnellementà l’inauguration du réseau électrique, une mini centrale solaire photovoltaïque. La coupure du ruban symboliqueà ce jour, donne ainsi le ton à l’électrification de ces milieux. Les travaux ont consisté en la construction d’une mini-centrale solaire de 150 kWc, avec un réseau de distribution basse tension (BT) de cinq (05) km équipé de soixante-cinq (65) lampadaires d’éclairage public et des compteurs de branchements des clients. Ainsi pour mieux mettre en exergue son quinquennat placé sous le sceau social, Chef de l’Etat a donné des instructions afin que tous les ménages soient systématiquement branchés au nouveau réseau, avec 240 branchements gratuits.Ce projet a été possible grâce à la commission de l’union économique et monétaire ouest africain (UEMOA) qui a initié dans les états membres le programme régional de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (PRODERE).Ce programme comporte deux volets.Le premier étant déjà exécuté, c’est le second projet du programme dont le montant s’élève à deux milliards (2 000 000 000) FCFA. Le Togo a voulu faire l’expérience à travers la construction des mini-centrales solaires photovoltaïquesqui fait l’objet de cette inauguration.M. Faure Gnassingbé avait à ses côtés Mme Dogbé, directrice de cabinet de la Présidence, l’ancien premier ministre KomlaMally, M. Ably-Bidamon, ministre des Mines et de l’Energie et certains de ses collègues, des directeurs de cabinet, M. TiemBolidja, Directeur Général de l’Agence Togolaise d’Electrification Rurale et des Energies Renouvelables (AT2ER). On notait également la présence de tous les préfets de la région des plateaux et des chefs traditionnels de la localité, les agents et cadres de la CEET et de l’ARSE ainsi qu’une foule immense qui n’a pas voulu se faire conter. A son arrivée tout comme à son départ, Faure Gnassingbé a été ovationnée par une foule en liesse, signe de leur reconnaissance et de gratitude pour ce beau cadeau.

Qui a financé la construction de cette centrale ?

La centrale a été financée par l’UEMOA et c’est l’UEMOA qui a aussi créé le fond de développement de l’énergie et ce fond a pour objectif de promouvoir les énergies renouvelables.