Flash Info  

Dans le cadre de la poursuite du Programme CIZO et de la mise en oeuvre de la stratégie d’électrification du Togo, l’Agence Togolaise d’Electrification Rurale et des Energies Renouvelables (AT2ER) invite par le présent Avis d’Appel d’Offres International, les candidats intéressés à présenter leurs propositions sous pli fermé, pour la prestation des services de distribution de kits solaires individuels pour l’électrification hors réseau.

L’approche retenue pour la mise en oeuvre de cette prestation est celle d’un partenariat entre l’Etat togolais et l’opérateur privé sous forme de contrat de licence. Les opérateurs privés ou entreprises de distribution de services énergétiques (DESCO) retenus auront la charge de la fourniture, l’installation et la maintenance des kits solaires individuels en mode PAY GO sur le territoire togolais avec leurs fonds propres.

Un maximum de trois (03) soumissionnaires seront sélectionnés au titre de la présente demande de propositions en fonction des propositions techniques et financières reçues. Conformément à la loi N° 2018 – 010 du 08 Août 2018 relative à la promotion de la production de l’électricité à base de sources d’énergies renouvelables, les attributaires obtiendront une licence leur permettant d’exercer leurs activités sur le territoire togolais.

Pour consulter le dossier d’Appel d’offres, veuillez cliquer ici

L’Agence Togolaise d’Electrification Rurale et des Energies Renouvelables (AT2ER) en qualité de Maître d’Ouvrage délégué a lancé ce lundi 14 Octobre 2019, le dossier de préqualification pour le recrutement des entreprises pour le développement, le cofinancement, la construction, l’exploitation et la maintenance de mini-réseaux solaires et de réseaux de distribution, la distribution et la commercialisation de l’énergie électrique aux clients ainsi que le transfert en fin de Licence dans 317 localités réparties en 5 lots.

Le Dossier de préqualification est particulièrement adressé aux soumissionnaires compétents potentiels pour la prise en charge du développement, le cofinancement, la construction ainsi que l’exploitation et la maintenance des installations de production et de distribution d’électricité dans les localités du Projet dans un cadre de contrat de type Partenariat Public-Privé (PPP).

L’AT2ER veut assurer aux soumissionnaires un équilibre financier global de l’opération, grâce aux revenus de la vente de l’électricité et d’autres sources de revenus (Key Macker Modell), qui permettront de financer la maintenance et le renouvellement de l’ensemble des installations. La propriété des installations sera à l’Etat togolais à la fin du contrat de Licence. Pour la mise en œuvre de ce projet, le Maître d’Ouvrage entend nouer un Partenariat Public-Privé avec les entreprises qui disposent de capacités technique et financière, pour cofinancer le Projet sur des lots séparés. Le développement, le cofinancement, l’installation et l’exploitation se feront sur la base d’une Convention de financement entre le Maitre d’Ouvrage et le développeur. Ce dernier sera responsable de l’opération et de la maintenance de l’ensemble des installations, intégrant ainsi son intérêt commercial.

L’approche de la méthodologie repose sur un apport financier du soumissionnaire à hauteur de 30% au maximum pour le financement des installations. L’exécution de la première phase s’étend sur la période 2019-2020. Pour consulter les documents du projet, veuillez cliquez ici

Le Ministère des Mines et des Énergies, représenté par l’Agence Togolaise d’Électrification Rurale et des Énergies Renouvelables (AT2ER) a ouvert ce mardi, 03 septembre 2019 à Lomé, un atelier visant à porter des réflexions sur la mise en place d’un cadre commun de passation des marchés par l’agrégation de la demande et la mise en place de mécanisme de garantie commun pour les projets agrégés.

Cette initiative nommée “Initiative de Lomé” est issue du sommet fondateur de l’Alliance Solaire Internationale (ASI) tenu en Inde en mars 2018 où six (06) chefs d’Etat ont décidé de fédérer leurs efforts pour booster l’accès à l’énergie électrique à partir de la technologie solaire. Le groupe de pays pilote composé du Bénin, Burkina Faso, Gabon, Mali, Niger et du Togo a obtenu le soutien de l’AFD qui a recruté le cabinet Ernest et Young (EY) pour en étudier la faisabilité.

À l’ouverture de l’atelier, le DG de l’AT2ER, Point focal du Togo à l’ASI, et représentant le Ministre en charge des Énergies, François Bolidja Tiem, a expliqué que l’initiative de Lomé s’inscrit dans le cadre de l’ASI et a pour ambition de faciliter et d’encourager le développement des projets solaires en Afrique à travers la mise en place d’un cadre juridique et réglementaire collectif pour les pays y souscrivant. Ainsi, a-t-il ajouté, le PND étant un incubateur dans le développement, cet atelier vient à point nommé et s’inscrit à juste mesure dans l’optique du progrès.

Pour Ousmane Diawara, Consultant au Cabinet EY, la mission de EY est d’accélérer et de minimiser les risques liés aux investissements solaires (on grid et off grid), d’évaluer la faisabilité des projets, analyser les freins et risques rencontrés et de définir les modalités de sa mise en œuvre.

Plusieurs sujets ont été abordés à cette rencontre notamment les lois sectorielles (loi relative au secteur de l’électricité, loi sur la promotion de la production de l’électricité à base de sources d’énergies renouvelables, la loi Partenariat Public Privé et contrats, loi sur la protection des consommateurs). Les discussions ont été également axées sur l’état de la planification énergétique et l’électrification ainsi que des articulations entre les institutions de développement et projets d’initiative privée.

Étaient représentés à cet atelier les institutions étatiques, les partenaires techniques et financiers et les sociétés privées. Cet atelier a été suivi de journées de rencontres bilatérales.

Une délégation de l’ASI a séjourné au Togo du 24 juin au 28 juin 2019. Le but de cette mission est de permettre à la délégation, de faire une évaluation des projets soumis à l’ASI avec les structures et institutions de l’Etat Togolais impliquées.

Le Togo a adhéré à l’Alliance Solaire Internationale (ASI), une organisation intergouvernementale créée en 2016. Ayant son siège à New Delhi en Inde, l’un de ses objectifs est d’encourager une meilleure exploitation de l’énergie solaire pour réduire la dépendance aux combustibles fossiles.

Le Gouvernement togolais a soumis à l’ASI, plusieurs projets notamment l’installation de champ solaire sur la toiture des bâtiments administratifs, la construction de mini-réseaux solaires, le pompage solaire pour l’irrigation et l’adduction d’eau potable.

Conduite par Rajeev Gyani, chef de mission, la délégation a visité plusieurs chantiers et institutions notamment la SALT avec échanges sur le projet rooftop de l’aéroport, l’Assemblée Nationale avec échanges sur le projet ombrière, l’académie solaire dans la région maritime, mini-réseau de Bavou, les installations SHS en milieu rural et le laboratoire de l’Energie Solaire de l’Université de Lomé.

En fin de cette mission, une rencontre de synthèse a eu lieu le vendredi, 28 juin 2019 au ministère des Mines et des Energies.  François Bolidja TIEM, Directeur général de l’Agence Togolaise d’Electrification Rurale et des Energies Renouvelables (AT2ER), représentant le ministre, en souhaitant un bon retour à la délégation, a souligné que cette mission a consisté à confirmer les besoins exprimés en termes des projets, et d’envisager les voies et moyens pour trouver les financements nécessaires en vue de réaliser les projets dans un court délai.

Pour le moment, souligne le DG AT2ER, les projets validés pouvant trouver un financement sont ceux liés aux pompages solaires pour irrigation et adduction d’eau potable. Ces deux projets vont couvrir le monde rural, un grand atout pour les populations en général et aux agriculteurs en particulier.

Le Togo va également, avec le concours de l’ASI, bénéficier d’un centre d’expérimentation et d’implémentation de l’énergie solaire sur le campus universitaire de Lomé.